Passeurs d’Europe : Afrique(s)

« Afrique…Afriques !
On ne conteste plus guère aujourd’hui qu’est né sur ce continent, il y a des millions d’années, un mammifère aventureux qui, peu à peu, deviendra l’Homme. Pour dire le Monde et chasser la peur de l’Inconnu, il inventera la poésie et la musique. »
Xavier Jacquelin, Chargé de mission Relations Internationales au Conservatoire de Lyon

 

© Jean-Marie Refflé

 


Le projet des Passeurs d’Europe

« Passeurs d’Europe » est un événement international qui a eu lieu les 14 et 15 mars 2017 pour une 13ème édition, réunissant dans un même spectacle poésie, musique et théâtre. Dans le cadre du Printemps des Poètes et coordonné par la Plattform, cet événement est organisé chaque année en partenariat avec de nombreuses institutions culturelles européennes à Lyon.


Le principe du spectacle :
des poèmes dans des langues européennes traduits dans des langues du monde

Chaque structure, représentant un pays européen, choisit un poème dans la langue du pays en lien avec le thème défini annuellement par le « Printemps des Poètes ». Dans une démarche d’ouverture sur le monde et de dialogue des cultures, ces poèmes sont traduits dans des langues du monde. Les lecteurs, volontaires internationaux, amateurs ou non, participent à la construction de ce spectacle et présentent les poèmes dans leur langue maternelle. Ils sont accompagnés par des étudiants musiciens du Conservatoire de Lyon, dirigés par Véronique Boige.

La 13e édition : « Afrique(s) »

© Jean-Marie Refflé

« […] il est difficile, aujourd’hui comme hier, d’aligner ces trois mots : Afrique – Passeurs – Europe, sans ressentir colère et honte. Tant de rendez-vous manqués, de temps perdu entre l’Homme et l’Homme ! Alors il faut s’attarder, au fil de ces paroles d’amour et de rire, de joies et de fiertés, sur cette paix qui nait parfois au creux des souffrances. »
Xavier Jacquelin

Pour cette 13e édition des « Passeurs d’Europe », c’est la thématique « Afrique(s) » qui a donné le point de départ pour le choix des poèmes. Pendant une semaine, tous les soirs, la metteure en scène Gaëlle Valentin-Konaté (Mama Cie) a fait répéter les participants, venus du quatre coins du monde, pour réaliser une mise en espace. Un spectacle a ainsi pris vie devant les yeux des spectateurs les 14 et 15 mars, sur la scène de l’Espace Hillel, lieu d’accueil de la manifestation depuis trois ans. Cette année, 30 langues se sont mêlées sur scène, dont plusieurs langues africaines: arabe, bubi, créole du Cap Vert, igbo, kongo, luba, sango, soso, swahili et tagbanan. Grâce à la diversité linguistique et aux couleurs chamarrées du décor, l´auditoire a pu retrouver un petit aperçu de l’immense diversité du continent africain.

© Jean-Marie Refflé

Cette édition des « Passeurs d´Europe » représentait une première : grâce à l’Instituto Cervantes, nous avons eu l’honneur d’accueillir en personne, sur scène, l’un des poètes du spectacle : Justo Bolekia Boleká, originaire de Guinée équatoriale. Au côté des participants, il a lu son texte « Horizonte concluido » en espagnol, autour d’un refrain en bubi : une berceuse de son enfance, reprise en chœur par tous les participants.

Les poèmes suivants ont également été déclinés dans leur langue d’origine, en français, et dans de nombreuses autres versions :

  • Poème en allemand : « H. M. S. (Henry Morton Stanley) », Hans Magnus Enzensberger
  • Poème en anglais : « On being brought from Africa to America », Phillis Wheathley
  • Poème en français : « Je vous remercie mon Dieu », Bernard Binlin Dadie
  • Poème en italien : « Diario d´Algeria », Vittorio Sereni
  • Texte en polonais : Extrait de « Heart of darkness » (« Jądro ciemności »), Joseph Conrad
  • Poème en portugais : « Dois anos de distância », Agostinho Neto
  • Poème en roumain : « Africa, Africa », Adrian Grauenfels

© Plattform

Un des participants, Tiago Bandeira de Lima, a résumé son expérience avec les « Passeurs d´Europe » dans son blog avec les mots suivants :
« As for me, I couldn’t believe my luck in having had the honour to participate in such a great project! I wasn’t sure of what to expect when I volunteered to participate in this project, and in 10 days I made 40 new friends and met some amazing and inspiring people. The group energy and connection really made me think I should do something similar like this in the future. I really really enjoyed being part of a group. Those moments, before the curtain opened, where we were all in place just waiting, looking at each other nervously, cheering each one of us with our eyes, passing our energy and courage to each other, those moments are so strong, I love them… and then the feeling of accomplishment at the end of a group performance, where everyone pulls in the same direction is so great, that I really want to re-live it. As for the theme of this year –  Africa, it also inspired me to get to know a lot more about this continent. We had lots of people from all over Africa, talented, great spirits, sweet, happy and inspiring individuals, which made me want to visit and learn more about this fascinating continent! »
Si vous avez envie de lire tout le rapport de l´expérience de Tiago, voilà le lien vers son blog : http://laventuredetiagoalyon.blogspot.fr/2017/03/passeurs-deurope-afriques-unforgettable.html

© Jean-Marie Refflé

Grâce à une semaine intense de répétitions, riche en émotions, 40 participants ont pu vivre une expérience unique au contact de tous âges, d’origines culturelles et de nationalités différentes. La participation à ce projet a fait naître au sein du groupe un sentiment d’estime et de reconnaissance mutuelle : chacun(e) avait sa place, chacun(e) était important(e) par le fait de représenter et de pouvoir valoriser sa culture et sa langue. Grâce à chacun(e) d’entre eux, les langues ont pu résonner sur scène, devant un public nombreux et enthousiaste (près de 500 spectateurs sur deux soirs), témoin de la belle cohésion créée entre ces personnes si différentes…

S’ils ne se connaissaient pas 10 jours auparavant, les « Passeurs d’Europe » restent aujourd’hui en lien, au delà du spectacle, au travers d’une amitié basée sur l’échange et le respect.

© Jean-Marie Refflé

Gaëlle Valentin-Konaté, mise en scène, assistée de Xinyi Wu

Véronique Boige, direction musicale


Vous trouverez une sélection des meilleures photos du spectacle sur notre page facebook !

Ainsi qu’une vidéo réalisée par Alexandre Adji-Anastasiou :


Un projet coordonné par la Plattform (association Plateforme de la jeune création franco-allemande) en partenariat avec quelques-uns des instituts du réseau EUNIC Lyon (le Goethe-Institut, l’Instituto Camões, l’Instituto Cervantes, l’Istituto Italiano di Cultura), l’Institut de Langue et de Civilisation Polonaises, le Consulat Général de Pologne, le Consulat Général de Roumanie, la Maison de l’Europe et des Européens, le Conservatoire de Lyon, l’Université Lumière Lyon 2 – Centre International d’Etudes Françaises, l’association The Culture Tree, le Théâtre des Asphodèles et l’Espace Hillel, avec le soutien de la Ville de Lyon, de l’Espace Pandora et de Naaka, magasin de meubles africains contemporains, qui a contribué au spectacle avec du mobilier pour le décor.