Parcours du spectateur et accompagnement critique

Du 17 au 24 juillet 2016 au Festival d’Avignon
Échange franco-germano-belge

DSC01423Lorsque l’on traverse le Rhône, un regard en coin sur le célèbre pont d’Avignon qui se dessine à gauche, un brin de mistral dans les cheveux, il est temps de prendre une grande inspiration avant de se laisser emporter par la folle ambiance de la ville derrière ses murs : Avignon vit un mois chaque année à un rythme accéléré le temps du Festival d’Avignon, l’un des plus grands dans le domaine du spectacle vivant. Chaque mur libre se couvre alors de guirlandes d’affiches, les rues sont envahies de troupes de comédiens ventant les mérites d’une pièce à coups de sketchs de rues et grandes distributions de flyers.

Parmi tant d’excès et de choix (plus de 1416 spectacles rien que dans le OFF), difficile de sélectionner un nombre restreints de pièces que ce soit dans la programmation officielle ou le Festival OFF. En guise de guide au Festival, la Plattform proposait le stage « Parcours du spectateur et accompagnement critique », cette année encadré par le metteur en scène français Mathieu Huot et l’acteur allemand Thomas Kellner. Du 17 au 24 juillet 2016, un groupe d’une quinzaine de jeunes passionnés de théâtre, venus d’Allemagne, Belgique et France, se sont réunis pour aller voir ensemble des spectacles, les analyser et s’exercer à quelques exercices pratiques. Un grand plongeon dans l’univers du Festival pour s’en imprégner pleinement.

Des rencontres et discussions avec des acteurs, metteurs en scène et administrateurs de compagnies ont permis de jeter un regard dans les coulisses du Festival et d’en apprendre un peu plus sur les conditions du Festival OFF, du Festival IN, tout en conservant un regard critique.

DSC01474Particularité initiée cette année lors des rencontres avec des comédiens vus sur scène, puis invités pour une session d’échanges avec le groupe : ceux-ci ont pu proposer aux participants des exercices pratiques, quotidien de leur travail d’acteur. Ainsi, s’ils se sont vus poser de nombreuses questions sur leurs spectacles et engagements, les professionnels ont aussi partagé avec eux des exercices mettant en lumière tel ou tel aspect d’une pièce, et offrant des clés de compréhension de celle-ci.

La pièce La Disparition du Begat Theater, vécue par le groupe au Festival Villeneuve-en-Scène, spécialisé dans le théâtre itinérant, confronta les spectateurs aux modes de réception du public. DSC01369Cette pièce conçue pour un spectateur à la fois, isolé dans un parcours itinérant dans la ville de Villeneuve-en-scène, croisant sur son chemin quelques comédiens tenant un rôle précis de l’histoire, permet de remettre en question le schéma habituel comédien – scène – public.

Le spectacle chorégraphié Babel 7.16 (de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet), vu par le groupe au cœur même du Festival, dans son lieu le plus grand à savoir dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes, souleva la question des attentes des spectateurs posées par un tel cadre : les attentes diffèrent-elles selon si l’on est amené à se rendre dans la Cour du Palais ou dans un petit théâtre dans une salle en sous-sol … ?

Ou encore Les 120 journées de Sodome d’Agnès Bourgeois, traitant du viol des enfants, interrogea le groupe sur la nécessité pour une mise en scène de prendre position par rapport à un texte. Sur cette question, les points de vue peuvent-ils varier d’un pays à l’autre en fonction des habitudes culturelles et scéniques ?

Avec une moyenne de deux pièces visionnées par jour, les participants remarquèrent vite combien le rôle du spectateur demande de rester actif et implication : se laisser à chaque fois porter par un nouveau thème, tenter de le comprendre et de se l’approprier, être conscient de ses attentes, se forger une opinion, ressentir des émotions, demandent un certain engagement.

Une partie du « travail » demandé aux spectateurs participants fut de préparer après chaque pièce, une restitution de leurs impressions sous une forme courte et créative (par exemple un texte, une courte scène ou une danse…). Ces moments de travaux seuls ou collectifs ont permis de travailler différents niveaux de perception des pièces, mais constituaient un excellent point de départ pour des discussions et débats critiques constructifs.DSC01429

Après huit jours de Festival, les pieds sont douloureux et la soif de théâtre est rassasiée, mais les coups de clairon lançant chaque spectacle dans le festival IN résonne encore dans l’esprit de chacun…. tout comme l’échos des pièces, rencontres, et discussions qui imprégneront et influenceront certainement les perceptions des participants lors de futurs spectacles, que cela soit en Allemagne, en Belgique ou en France.

Retrouvez sur notre page facebook plus de photos : ICI


Intervenants artistiques :

Mathieu Huot : metteur en scène, acteur et performeur diplômé de Sciences Po Paris et du CNSAD, il crée la Cie Mahu en 2008 pour développer des spectacles, performances et ateliers transdisciplinaires sur l’identité, l’altérité, l’acceptation de la différence et la figure du monstre, en France et à l’étranger. Il cherche à dépasser les frontières : de disciplines artistiques, d’écoles, de genre, de milieux sociaux, de cultures, de pays.
www.compagniemahu.com

Photo NB ThomasKellnerThomas Kellner : né en Roumanie, il étudie le théâtre à Bayreuth puis à Linz en Autriche et au CNSAD à Paris. Il travaille en Allemagne, dans les théâtres municipaux, mais aussi en France, où il a fondé la compagnie J’aime ce Garçon. Il joue au Théâtre Ouvert, au Studio-Théâtre de la Comédie Française, au Théâtre des Amandiers de Nanterre et au Théâtre National de Téhéran.
www.thomaskellner.jimdo.com


Inscriptions : Envoyez un CV et une lettre de motivation à info@plateforme-plattform.org


Information à communiquer, télécharger, diffuser :


Atelier organisé par la Plattform en partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles, das Kulturkabinett à Stuttgart, l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et le Festival d’Avignon ; avec le soutien de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse et de la Région Auvergne – Rhône-Alpes.

LogosAvignonSite