Le conte en scène – Festival Momix

Le conte en scène
Formation autour du théâtre jeune public
Atelier franco-allemand au festival Momix à Kingersheim (Alsace)
Du 31 janvier au 7 février 2016

« Le théâtre est la poésie qui sort du Livre et se fait humaine. » Federico García Lorca

l-affiche-de-momix-2016-a-ete-realisee-a-partir-d-un-dessin-de-l-illustratrice-kitty-crowther-et-de-l-alphabet-de-daniel-depoutot-droits-reserves-1453282975La Plattform a organisé du 31 janvier au 7 février 2016 un atelier franco-allemand, intitulé « Le conte en scène », au cœur du Festival de théâtre international jeune public Momix à Kingersheim en Alsace. Tout au long de la semaine, les participants ont pu s’emparer de plusieurs contes, légendes et mythes et d’explorer le lien entre la scène et la musique.

Encadré par la musicienne de théâtre Christine Kotschi (Allemande) et le comédien et metteur en scène Nicolas Umbdenstock (Français), le groupe s’est familiarisé avec des notions telles que la musicalité du geste ou les qualités narratives de la musique.

Grâce au festival Momix qui a accueilli le stage, les participants ont également eu l’occasion de voir de nombreux spectacles jeunes public, d’échanger avec des compagnies invitées et de rencontrer l’équipe du festival. Echanger avec une équipe aussi impliquée qu’expérimentée fut particulièrement enrichissant. Chaque année, l’équipe du festival s’interroge et questionne le discours à tenir aux enfants, les thèmes à aborder… Le festival, qui fêtait cette année ses 25 ans, se donne pour mission de guider les jeunes dans leur démarche de spectateur, mais aussi et surtout de développer des moyens de médiation adaptés aux plus petits.

Les différents spectacles vus ont permis au groupe de se nourrir d’exemples, de voir comment les équipes artistiques s’inspirent et transforment les contes, et comment la musique devient un outil sur scène pour raconter le monde d’aujourd’hui.

DSC08367En parallèle des spectacles, c’est grâce aux exercices pratiques qu’ils ont pu expérimenter et décortiquer la thématique du stage. S’inspirer d’un conte ou d’un mythe, raconter sur scène une histoire qui nous est propre en lien avec cette légende, la développer tout en se réappropriant le conte original, puis « trouver la gourmandise » dans le jeu… Pour exemple, voici un exercice proposé aux participants : en lien avec l’une des Métamorphoses d’Ovide, ils devaient raconter une scène surréaliste -mais tirée du réel- , comme par exemple celle d’un bain dans la forêt vierge à l’autre bout du monde, ou encore une séance de trampoline sur des bottes de foin lors duquel quelqu’un tomba dans un trou… Les histoires racontées sont ensuite relayées par d’autres, agrémentées de gestes et de sons, pour finalement être reprises par leur narrateur originel, enrichies de ces éléments ajoutés.

P1080665A travers des exercices de rythme, les participants ont abordé des techniques de la musique de scène. De nombreux instruments à vent, à cordes et à percussion ont été mis à leur disposition. Ils ont ainsi pu explorer l’univers sonore comme partenaire de l’acteur, et étudier les effets de la musique sur scène : créer une ambiance, annoncer une situation ou donner un contrepoint, etc.

DSC08285Grâce au théâtre d’improvisation, le théâtre et la musique se sont réunis pour ne faire qu’un. Naviguant aisément d’une langue à l’autre, cet atelier fut un voyage poétique entre racines culturelles et aventures personnelles, à faire pleurer de rire ou à couper le souffle.

Une semaine remplie de belles histoires et de rencontres, très enrichissante pour les participants :

Citation de Andrea, une participante, quelques jours après le stage :
« Je me lève le matin avec « TA-TA-TA-TA » qui se développe en « TA-QUI-TA-QUI-TA-QUI » et avec ce rythme je fais mon café matinal (…). En fermant les yeux, d’autres mélodies et sons s’ajoutent et vos visages apparaissent et me laissent rêver de nos voyages communs sur le plateau et d’un avenir où nos chemins se croiseront de nouveau. »

Citation de Lucie, une participante, quelques jours après le stage :
« Voilà les nuages partis.
L’horizon élargi
Comme ça
M’invite encore
Alors que déjà la fête est finie.
Ai-je assez dit merci.
Ai-je assez dit qu’ils étaient bien jolis, fort gentils.
Je suis parfois si peu bavarde, parfois beaucoup trop.
Voilà.
Comme ça.
Juste un peu.
Vider.
Certains pleurent,
D’autres rient,
Ensemble et tout, en même temps.
Dans ce pays, où je vis, on dit que quelqu’un qui pleure beaucoup est construit au bord de l’eau.
Enfin, ma grande flaque devient une nouvelle peau,
Une toute belle,
Qui réchauffe,
En attendant d’autres traversées. »

Téléchargez ici la communication autour de l’atelier pour retrouver toutes les informations :

Intervenants :

NetBPortrait2Christine Kotschi : christinekotschi.fr

Spécialiste de musique de scène, musicienne multi instrumentiste, Christine Kotschi a composé et interprété une quarantaine de musiques de spectacle pour le théâtre d’auteurs classiques et contemporains. La musique vivante est au cœur de son travail.

Foto4

Nicolas Umbdenstock : stokenteartet.com

Formé au CDN d’Alsace, Nicolas Umbdenstock intègre en 2004 l’Ecole Départementale de Théâtre EDT91. En 2010 il part six mois en Argentine avec le Théâtre Organic. Depuis, il joue sous la direction de    J-C. Grinvald, P. Longuenesse,
M. Roy, Q. Defalt, M. Marmarinos, M. Di Fonzo Bo, C. Teste, G. Xingjian et J-M. Eder. Il crée sa propre compagnie en 2013 : Støken Teartet’.


Ce stage s’est adressé à des jeunes comédiens, musiciens et metteurs en scène, professionnels ou en voie de professionnalisation, venus de France et d’Allemagne.

Tarif : 350€ (hébergement en pension complète).
Remboursement partiel des frais de voyage.
Prise en charge par un organisme de formation possible : prestataire de formation n° 82 69 11708 69
Renseignements : info@plateforme-plattform.org ou au 04 78 62 89 42 / www.plateforme-plattform.org Inscriptions : CV et lettre de motivation à info@plateforme-plattform.org

Atelier proposé par la Plattform (association Plateforme de la jeune création franco-allemande) et le festival Momix à Kingersheim, en partenariat avec le Festival Starke Stücke à Francfort sur le Main. Avec le soutien de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse et de la Région Rhône-Alpes

Sans titre-1