L’Art contre l’Exclusion

Une formation franco-germano-québécoise

Photo-de-groupe-Marie-mail©Marie Lamonde-Simard

Du 16 au 24 mai 2015 à Lyon

Cet échange, qui a eu lieu pour la troisième année consécutive à Lyon, propose à des jeunes artistes des trois pays de découvrir de nombreux projets rhônalpins autour des pratiques artistiques vers les personnes en situation d’exclusion, à travers des rencontres avec des professionnels. Les rencontres ont lieu sous forme de discussions, tables rondes, visites de structures, ateliers de pratique artistique, visionnage de vidéos ou restitutions publiques…

Cette formation a pour objectif d’accompagner les artistes dans leur désir de s’adresser à tous, de proposer une réflexion théorique et d’échanger autour d’exemples concrets avec des artistes engagés et passionnés, issus de différentes disciplines artistiques : théâtre, musique, danse, arts visuels… Ils ont rencontré des responsables de projets et des institutionnels qui construisent au quotidien ces passerelles entre le monde de la culture et les personnes en situation d’exclusion sociale.

S’interrogeant sur la façon dont la création artistique peut permettre de restaurer l’image de soi, de reprendre confiance et de développer son potentiel créatif, les participants, encadrés par une équipe de spécialistes, ont échangé autour de leur propre pratique, à partir des projets rhônalpins qu’ils découvriront ensemble.

Et plus de photos du projet sur notre facebook

artcontrelexclusion

Ont participé à cet atelier des jeunes artistes professionnels ou en formation, ainsi que des éducateurs travaillant avec des artistes, vivant en France, en Allemagne et au Québec, intervenant ou souhaitant intervenir auprès de personnes en situation d’exclusion.

Dans le cadre de cette semaine d’échange une rencontre ouverte au public, intitulée Café-débat : Regards croisés et pratiques artistiques, a eu lieu le jeudi 21 mai 2015 au Toï Toï Le zinc.

Artiste associé :

Natacha Paquignon
Chorégraphe de la compagnie Kat’chaça à Lyon et danseuse, elle met en œuvre un projet artistique sur la notion de frontière : entre les disciplines, entre art, territoire et populations, entre professionnels et non professionnels, entre espaces dédiés au spectacle vivant et espaces non-dédiés. Elle s’intéresse particulièrement aux liens entre le corps, le cerveau et l’environnement. Après avoir créé deux pièces avec la matière eau, elle fait la rencontre en 2012 de l’art numérique. Elle développe une recherche sur la création d’un langage chorégraphique et numérique qui explore la relation entre danseurs et environnement numérique, entre le public et l’oeuvre. Son travail de création se nourrit d’échanges avec des populations diverses. www.katchaca.com

Atelier réalisé depuis 2013 en partenariat avec de nombreuses structures en Allemagne, au Québec et en France, comme Toï Toï le Zinc, la compagnie Kat’chaça, Banlieues d’Europe et le Goethe-Institut Lyon ; avec le soutien de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, de l’Office franco-québécois pour la Jeunesse / LOJIQ et de la Région Rhône-Alpes.

Numéro de déclaration d’activité de prestataire de formation : 82 69 11708 69 ; agrément au titre de la jeunesse et de l’éducation populaire : J69 14 0262

Infos et inscriptions : 

Plateforme
Tél : +33 (0)4 78 62 89 42
info@plateforme-plattform.org
www.plateforme-plattform.org

arrt